AMAPstudio

User Tools


11ème Journée Capsis - 24 juin 2009 à Montpellier

F. de Coligny - 29.6.2009

Participants (24)

Annabelle Amm (INRA URFM), Rémi D'Annunzio (Cirad DFN*), Daniel Auclair (INRA AMAP), Philippe Balandier (Cemagref), Francois de Coligny (INRA AMAP), Guillaume Cornu (Cirad DFN*), Pierre Couteron (IRD AMAP), Véronique Cucchi, Jean Dauzat (Cirad AMAP), Nicolas Donès (INRA Piaf), Samuel Dufour (INRA AMAP), Nicolas Dumoulin (Cemagref LISC), Thierry Faure (Cemagref LISC), Hubert de Foresta (IRD AMAP), Thierry Labbé (INRA Biogeco), Marilyne Laurans (Cirad AMAP), Gilles Le Moguedec (INRA LASB), Céline Meredieu (INRA Biogeco), Francois Pimont (INRA URFM), Sylvie Sabatier (Cirad AMAP), Grégoire Talbot (INRA System), Olivier Taugourdeau (INRA AMAP), Ghislain Vieilledent (Cirad DFN*), Zhun Mao (Cirad AMAP)

* DFN: Dynamique des Forêts Naturelles

Présentations:

Organisation modifiée par l'arrivée d'un deuxième développeur. Réflexion sur les méthodes d'accompagnement des modélisateurs. Projets actifs en 2008-2009. Focus sur la gestion collaborative des projets, l'édition de l'aide en ligne dans le site Wiki Capsis et les nouvelles procédures de déploiement.

Deux modèles sont maintenant libres et sont distribués avec la version de démonstration de Capsis sur le site web : Mountain et Fagacées. Le serveur amap-dev est accessible depuis le site Capsis, rubrique “développement”, la langue sur se serveur est l'anglais. Deux avancées importantes sur les tests et le déploiement avec la construction facile d'installeurs.

La solution Capsis a été choisie principalement pour faciliter la distribution de ModisPinaster à des partenaires de l'UTAD (original sous SAS non diffusable). Modèle sans équivalent dans Capsis et peu développé en France : niveau peuplement puis distribution en classes de diamètre reconstruite. Concerne la vallée de Tamega, 40000 hectares de Pin maritime. La mortalité comprend la compétition entre arbres, mais aussi le risque lié au vent et à la neige. L'algorithme d'Alder utilisé pour l'éclaircie a été ajouté au diagramme de prélèvement de Capsis, il est utilisable pour les autres modèles en classes de diamètres ou individu centrés. Teresa Fonseca propose une standardisation des noms de variables dendrométriques dans Capsis basée sur une typologie IUFRO.

Le projet se concentre sur la construction d'une scène initiale avec un éditeur 3D. La scène est exportée vers des logiciels simulant le passage du feu. Dans un deuxième temps, on s'intéressera à la repousse après feu. Les outils 3D construits pour FireParadox sont utilisés dans d'autres visus et éditeurs dans Capsis et d'autres logiciels en développement chez AMAP.

Exploration de modèles par simulations multiples avec gestions des séries d'entrées et de sorties. Application sur des modèles forestiers, réseaux sociaux ou dynamiques de poissons. Vise à analyser le comportement des modèles notamment par analyses de sensibilité. Déploiyable sur des postes uniques, des Clusters (fermes de calcul) ou des Grilles de calcul. Intérêt marqué par plusieurs modélisateurs autour de Samsara, Stretch, Safe… La connexion va être testée dès cet été pour des premières applications visées d'ici la fin de l'année.

Dans le contexte du projet ECOGER sur les forêts mélangées, de nombreuses questions ont été soulevées concernant la régénération, sa croissance en fonction de la lumière et de l'eau, sa compétition avec la végétation avec un fort intérêt pour modéliser la régénération. Modèle a trois composantes : arbres adultes, cohortes de régénération, sous bois. Adaptation prévue du modèle de lumière Samsaralight pour interception lumineuse par le sous bois (travaux commencés par Grégoire Talbot dans Safe).

Après la tempête de 1999, celle de 2009 a fait encore plus de dégâts : 130000 hectares sont tombés, la filière est déprimée. 50% des placettes INRA ont été détruites. L'INRA organise une restitution des recherches sur le sujet le 30 juin à Bordeaux. Sylvogène est un projet multi-partenaires commencé il y a deux ans avec deux objectifs : construire un système d'analyse permanent de la ressource et transférer des modèles de croissance à des gestionnaires forestiers privés. Intérêt pour des modèles multi-placettes et la gestion de scénarios prédéfinis. Le bois mort est un facteur clé de la biodiversité en forêt (éclaircies, débris, souches, volis). Etude de différents scénarios et de leur impact sur le bois mort.

Samsara est un modèle individu centré spatialement explicite de dynamique du sapin et de l'épicea en mélange. Il permet d'étudier les mécanismes de coexistence des deux espèces et de simuler leur dynamique à long terme. Samsara2 introduit la prise en compte de la variabilité dans les processus démographiques : variabilité individuelle et temporelle. La prise en compte de la variabilité peut mener à une coexistence des deux espèces à long terme dans les simulations alors que sans elle on observe la prédominance de l'une d'entre elles.

Modèle individu-centré, groupes d'espèces, basé sur la végétation potentielle des placettes. Prise en compte de l'altitude et du climat, de la défoliation par la TBE (tordeuse du bourgeon) ainsi que des interventions. Premier modèle développé dans Capsis sans passage par les développeurs Capsis à Montpellier. Des contacts par mail et des conseils de conception à distance ont permis à Mathieu Fortin de démarrer et d'avancer suffisament son développement avec l'aide de Jean-Francois Lavoie (développeur). Mathieu est passé 4 jour à Montpellier en avril dernier pour discuter de quelques points particuliers et pour faire un peu de finition.

Mathieu Fortin et Jean-Francois Lavoie ont pu bénéficier de l'expertise acquise au fil des années par l'équipe de Daniel Mailly, Sylvain Turbis et Sadi Aid du MRNF qui ont été les précurseurs de l'utilisation de la plate-forme Capsis au Québec. C'est en grande partie grâce à cette expérience que l'opération a pu être menée à distance avec succès.

Modélisation des aires de distribution, résultat de plusieurs processus, focalisation ici sur la dispersion et le recrutement du sapin et du hêtre.

Stretch est la version Capsis du modèle Sexi-FS développé à l'ICRAF (Indonésie) par Grégoire Vincent et Degi Harja Asmara pour l'étude de la dynamique des agro-forêts indonésiennes. Applications autour de la plasticité morphologique (déformation des couronnes pour la lumière et par les collisions). Le prochain stade est la simulation avec une connexion visée avec SimExplorer.

Les études d'optimisation ont jusqu'à présent été menées sur le modèle Fagacées sous une version “R”. Fagacées a été introduit dans Capsis (Patrick Vallet, Frédéric Mothe). Gilles Le Moguedec a le projet d'intégrer des méthodes d'optimisation dans Capsis pour d'autres modèles en collaboration avec leurs auteurs.

Principales conclusions de la journée

  • Le fort intéret montré pour SimExplorer va donner lieu à une étude des modes de connexion possibles avec Capsis dès cet été,
  • le modèle de lumière de Benoit Courbaud va être adapté aux sous bois par Nicolas Donès avec son accord,
  • les avancées concernant le déploiement vont être présentées à l'ONF (Christine Deleuze) et des modalités précises vont pouvoir être mises en place avec des correspondants techniques chez les partenaires cibles (ONF puis partenaire privés le cas échéant),
  • la mise en place de scénarios prédéfinis va être étudiée dans Capsis,
  • certaines méthodes d'éclaircies pourraient être rendues génériques pour usage dans plusieurs modèles (éclaircie paramétrique de Fagacées).
documentation/reports/june_24th_2009.txt · Last modified: 2013/05/23 08:25 (external edit)